• fecofoot
  • Aucun commentaire

Ligue des champions : qualification dans la douleur de l’As Otohô

 L’AS Otoho s’est qualifié dimanche après midi en battant difficilement L’ Union sportive de Songo 4-3 aux tirs au but après un score de parité pour l’ensemble des deux rencontres. Grâce à cette victoire, les clubs congolais ont réussi un carton plein aux tours préliminaires des compétitions interclubs de la Confédération africaine de football (CAF).

Après la qualification des Diables Noirs samedi , la pression était désormais sur les épaules des  joueurs de l’AS Otohô, lesquels sont passés par tous les états d’âme dimanche 19 septembre au stade Alphonse- MASSAMBA-DEBAT  . L’AS Otoho avait l’obligation de l’emporter par deux buts d’écart  pour priver Union sportive de Songo du Mozambique d’une qualification.

Après s’être inclinée 0-1 à Maputo, l’équipe championne du Congo a remis ça  à son adversaire en se contentant elle  aussi d’une courte victoire 1-0.  Moise NKOUNKOU a permis à l’As Otoho de revenir à la hauteur  de son adversaire sur l’ensemble des deux confrontations en transformant un penalty à la 66e minute. 

A part  la qualification,  les joueurs  de l’As Otoho  n’ont pas  livré un match référence. Ils  n’ont  pas été en mesure d’emballer la rencontre de la première à la dernière minute surtout en attaque où   l’AS Otoho a été moins tranchante. Les occasions franches de buts  qu’ils ont procurées ne se  comptaient  que du bout des doigts.  Wilfrid NKAYA , idéalement servi  dans la surface,  a gâché une énorme occasion  à la 38e minute. En seconde période,  le même NKAYA reprenait de la tête un corner mais sa reprise fuyait le cadre.

Plongés dans le doute, les joueurs de l’AS Otohô se sont même fait peur en commettant quelques  erreurs dues au manque  de concentration. Pour son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs, Pavhel NDZILA a failli commettre l’irréparable.  Sa mauvaise relance à la 23e minute a failli couter très chère à l’As Otoho. Heureusement, Julfin ONDONGO a sauvé le ballon sur la ligne. L’ancien gardien de l’Etoile du Congo s’est rattrapé en effectuant un arrêt décisif sur la frappe de  Pachoio Lau Ha KING en toute fin de rencontre. C’est d’ailleurs lui qui a qualifié l’AS Otoho pour le tour suivant en enrayant le penalty de Henriques MADIME après avoir transformé le tir au but décisif.

Alou Badra Diallo, l’entraineur de l’AS OTOHO n’a retenu que l’essentiel c’est-à-dire la qualification.

 «  C’est un match difficile, très compliqué et très stressant. C’est au match aller qu’on devrait rendre le match facile. Au cours de ce match nous avons raté beaucoup d’occasions. Aujourd’hui nous avons eu deux occasions nettes malheureusement nous n’avons pas su les concrétiser. Mes joueurs n’ont pas pu gérer la pression. Je pense qu’il faut retenir l’essentiel, la qualification. Le prochain tour sera difficile parce que c’est un adversaire d’un autre calibre. Nous allons corriger nos erreurs et travailler sur ce qui n’a pas marché pour afficher un nouveau visage face à  Petro Atlético de Lunda. »

Auteur : fecofoot