• fecofoot
  • Aucun commentaire

Championnat national Ligue 1 : La saison 2021-2022 lancée

Le coup  d’envoi du championnat national direct ligue1 a été donné samedi 11 décembre au stade Alphonse-MASSAMBA-DEBAT.

 Quatre victoires, trois nuls pour  neuf buts inscrits, telle est la moisson de la première journée.  

Le promu BNG a crée la première surprise de la saison en écrasant Patronage sur un score de 4-0. Un coup d’essai réussi pour cette équipe qui faisait ses premières armes en ligue 1. Cette victoire lui permet de prendre la tête du championnat au terme de la première journée grâce à la différence de buts.  Bridy DIATHO a mis le BNG dans le droit chemin en ouvrant le score à la 15e minute.  Zed  NGAMITENIE a  doublé la mise à la 54e minute avant que Bridy DIATHO ne revienne à la charge à la 73e minute pour son doublé.  Josna LOULENDO a donné plus d’ampleur à cette victoire en inscrivant le 4e but à la 84e minute.  Peu avant, l’AS Otohô, tenante du titre a assuré l’essentiel face au FC Kondzo 1-0, but de  SAKANDE  à la 84e minute.

 Dimanche 12 décembre à Dolisie, l’AC Léopards a eu raison de l’Interclub sur le score identique d’un but à zero. A Pointe-Noire, V Club a aussi dominé Nico-Nicoyé, un à zéro, et l’AS Cheminots et le FC Nathalys ont fait jeu égal, zéro but partout.

Les autres rencontres de la journée se sont soldées par des résultats nuls.  Les Diables Noirs ont été tenus en échec par la Jeunesse Sportive  de la Talangaï, un but partout, Benny KATOYI a ouvert le score à la 12e minute et Archange BINTSOUKA lui a répondu à la 38e minute.  La JST a ensuite manqué un penalty en seconde période.  Exaucé NZAOU avait dans un premier temps transformé son penalty mais pour une faute technique, il  a été retiré. Cette fois, le gardien des Diables Noirs  était sur la trajectoire. Les Diables Noirs ont ensuite vu deux de leurs tentatives être repoussées sur la ligne par les défenseurs de la JST.  

En seconde explication, le Club Athlétique Renaissance Aiglons et l’Etoile du Congo ont fait jeu égal 0-0. L’Etoile du Congo aura des regrets à nourrir sur  la frappe non cadrée de Saira Issambet en début du match pourtant aidé par  une mauvaise relance d’un défenseur aiglon.

Auteur : fecofoot