Infrastructures: la Fifa choisit Brazzaville pour abriter son bureau sous-régional

actualite football

Le projet n’a pas encore vu le jour mais il a commencé à prendre forme depuis que le président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) a échangé à Zurich, en Suisse, avec Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale de football association (Fifa). Voir le Congo être choisi parmi d’autres pays d’Afrique centrale pour piloter ce projet promoteur était, pour  Jean Guy Blaise Mayolas, une opportunité à ne pas gâcher.

C’est ainsi qu’à peine arrivé, Alasdair Bell( sécrétaire général adjoint de la Fifa), Thomas Buhler (ingénieur-consultant) et Veron Mosengo Omba ont d’abord visité le nouveau siège de la Fécofoot qui sera inauguré dans les brefs délais avant d’être reçu par le directeur de cabinet du ministre des Sports et de l’éducation physique. « C’est un très bon dossier », a soutenu Veron Mosengo  Omba, le directeur de développement et associations membres (Afrique Caraïbes)  à la sortie d’audience avec Jacques Gambou.

Après avoir défendu le projet, les délégués de la Fifa attendent qu’une convention soit signée entre la Fécofoot, le gouvernement congolais à travers le ministère des Sports et la Fifa pour accélérer le processus.   « On va discuter avec le ministre des Sports dans les prochains jours  pour voir si on est d’accord sur certains points que nous tenons dans cette convention tripartite », a estimé le délégué de la Fifa.

Jean Guy Blaise Mayolas a déjà validé ce projet et compte également sur l’appui de l’Etat pour sa concrétisation, estimant qu’ il pourra offrir des emplois aux Congolais. « Nous allons discuter avec l’Etat congolais pour qu’une convention soit signée. A ce moment- là, il y aura des Congolais qu’on pourra recruter pour travailler pour le compte de la Fifa. C’est un projet promoteur pour notre pays », a commenté le président de la Fécofoot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *