FEDERATION CONGOLAISE DE FOOTBALL > News > actu-equipeA > CHAN 2020 : ça passe ou ça casse pour les Diables Rouges
  • fecofoot
  • Aucun commentaire

CHAN 2020 : ça passe ou ça casse pour les Diables Rouges

Les Diables Rouges jouent gros ce 25 janvier à Douala en affrontant les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye, en match comptant pour la  troisième journée de la phase  de groupe.

Les Diables Rouges jouent gros ce 25 janvier à Douala en affrontant les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye, en match comptant pour la troisième journée de la phase de groupe. Ou ça passe ou ça casse.


Derniers du groupe avec une petite unité en deux sorties, les Congolais n’ont pas d’autres choix que de l’emporter pour s’offrir grâce à un bon résultat de la RDC face au Niger, un deuxième quart de finale de leur histoire dans cette compétition. Les retrouvailles face à la Libye tombent à Pic, Car l’affiche en elle-même, est très excitante d’autant plus que les Diables Rouges auront dans cet acte 3, à cœur l’envie de prendre leur revanche pour ainsi briser la malédiction face à cette sélection.


Ce sera pour la troisième fois que les deux sélections se croisent dans une phase finale. Aucune d’elle n’a pris le dessus sur l’autre au terme du temps réglementaire. Malheureusement c’est souvent la Libye qui tire souvent l’épingle de jeu. En 2014, à cette même étape de la compétition, les Congolais menaient 2-0 avant de se faire rattraper dans les ultimes minutes de la rencontre. Grâce à ce score nul de 2-2, la Libye se qualifiait pour les quarts de finale avant de remporter le trophée. En 2018, la Libye encore elle, a eu recours aux tirs aux buts pour écarter les Diables rouges lors des quarts de finale après un score d’un but partout au temps réglementaire. Les Diables Rouges vont –ils laisser leurs plumes face aux Chevaliers ? Cela dépendra de la manière dont les Diables rouges entendent aborder cette rencontre.


Cependant, une petite inquiétude règne dans maison Diables-rouges. Le groupe congolais est un peu diminué. Bersyl OBASSI (douleurs à la cuisse) et Bercy LANGA ( douleurs musculaires), ne se sont pas entraînés suffisamment samedi apres midi, pareil pour Yann MOUKONDO, qui n’a malheureusement pas disputé la moindre minute dans cette compétition pour des douleurs musculaires.


Buteur contre le Niger, Prince MOUANDZA, qui a senti une légère douleur à la cuisse est physiquement diminué. Malgré tous ses petits pépins physiques dont certains pourraient trouver la solution avec la prise en charge de l’équipe médicale, le groupe reste déterminer à prendre sa revanche.


La Libye est une sélection que les Diables rouges connaissent parfaitement bien. Les Congolais doivent corriger les erreurs des deux premiers matches en ayant à l’esprit que les statistiques sont faites pour être démenties un jour. Le jour est peut être arrivé pour les Diables rouges qui enregistrent un appui de taille, Judea MOUANDZIBI, appelé à la rescousse est arrivé le samedi matin à Douala avant de prendre part à sa première séance d’entraînement. L’heure est grave. Il faut donc montrer un autre visage, un autre état d’esprit et un engagement sans faille même si il faudra se montrer patient face à une équipe aussi bien regroupée en défense avant d’obtenir le résultat escompté.

Diables rouges, faites nous rêver.

.


Auteur : fecofoot