• fecofoot
  • Aucun commentaire

Eliminatoires CAN Cameroun 2021: Barthélémy Ngatsono dit tout sur l’absence des certains joueurs

Le sélectionneur des Diables Rouges par intérim a animé le 19 mars une conférence de presse au cours de laquelle, il a évoqué l’absence de plusieurs joueurs convoqués pour les matches contre le Sénégal et la Guinée Bissau, en raison de la circulaire de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) qu’il a qualifié d’un manque de respect pour le football africain.

Le sélectionneur par intérim des Diables rouges a estimé que la FIFA doit regarder ce problème de façon plus sérieuse pour donner un peu plus de crédit à la Confédération Africaine de football (CAF).  Mais qu’à cela ne tienne, les Diables Rouges vont affronter le 26 mars au stade Alphonse-Massamba-Débat,  les Lions de la Teranga du Sénégal sans plusieurs de ses joueurs frappés   par cette décision.

Manqueront à l’appel du sélectionneur des joueurs comme Brice Samba, Gaius MAKOUTA, Bradley MAZIKOU, Bevic MOUSSITI OKO, Morgan POATY, Prince Vinny IBARA, Dylan Saint Louis et Mavis TCHIBOTA, a souligné Barthlémy NGATSONO avant d’évoquer des raisons.

 « Après la publication de la pré liste, il y avait des équipes qui avaient déjà réagi lorsqu’elles ont reçu des convocations. Pour le cas de Brice Samba, il était d’accord au départ, mais après la convocation définitive, nous avons reçu un mail du club qui nous a informé qu’il était blessé. Concernant TCHIBOTA, MAKOUTA et MAZIKOU qui jouent en Bulgarie, les clubs ont catégoriquement refusé de  libérer les joueurs, comme en France où, nous avons MOUSSITI OKO, IBARA, Saint Louis, POATY Morgan, Durel AVOUNOU. Les équipes ont brandit la circulaire de la Fifa », a-t-il expliqué.

La participation de Fernand MAYEMBO et de Nolan MBEMBA reste aussi incertaine car d’après le sélectionneur, ces deux joueurs sont en négociation avec leurs clubs afin de répondre favorablement à l’invitation de l’équipe nationale.  Leur club, LE HAVRE aurait proposé à la fédération de libérer ces deux joueurs, à condition qu’ils ne jouent que le match contre le Sénégal pour vite rentrer en France le 27 mars.

Pour pallier ces absences, Barthélémy NGATSONO a prévu un plan B. Il a entamé le vendredi la préparation de ces deux rencontres capitales avec quelques joueurs locaux ayant participé au dernier Championnat d’Afrique des nations qu’il a jugé utiles.

« Nous avons le plan B. Nous allons essayer de jouer sur les combinaisons, au niveau des joueurs locaux. Nous avons commencé les entraînements ce matin, non seulement avec les huit qui étaient sur la liste, mais par rapport à l’évolution de la situation des joueurs évoluant à l’étranger, nous avons pensé qu’il fallait reprendre une partie du groupe du CHAN que nous avons pensé être utile.   Nous verrons quelles sont les combinaisons que nous pouvons faire pour palier à certaines difficultés que nous aurons à rencontrer avant ce match », a-t-il précisé.

Pour l’heure, seuls les joueurs Beranger ITOUA, Harris TCHILIMBOU, Thievy BIFOUMA, Christoffer MAFOUMBI, Dylan BAHAMBOULA, Christopher MISSILOU, Raddy OVOUKA, Ravy TSOUKA DOZI, Delvin NDINGA, Guy MBENZA, Junior MAKIESSE et Sylver GANVOULA ont donné plus de garantie. Ils sont attendus à Brazzaville dès le lundi prochain.

Concernant la sélection de Thievy BIFOUMA qui n’a plus joué depuis plusieurs mois, Barthelemy NGATSONO s’est expliqué en ces termes : « BIFOUMA c’est notre cadre. L’emmener pour ce dernier match, a une importance par rapport au groupe et à sa présence sur le terrain même s’il joue dix minutes ».

Pour sa première conférence de presse depuis sa nomination comme sélectionneur par intérim, Barthélémy NGATSONO a reconnu le poids de la responsabilité et de la confiance placée en lui par la Fédération congolaise de football et le gouvernement congolais. Une motivation qui le pousse à tout mettre en œuvre pour que les Diables Rouges relèvent le défi de la qualification.

« C’est une responsabilité et aussi la confiance qui a été placée en moi. Je me dois par rapport à cette confiance de tout mettre en œuvre pour que le Congo se qualifie. Cela ne dépend pas que de moi mais de l’ensemble de tout le mécanisme, entraîneurs et dirigeants et Dieu », a-t-il commenté. Et de poursuivre : « Nous avons deux matches. Le Sénégal ce n’est pas un petit morceau. Nous allons prendre les dispositions pour maximiser les chances de notre côté. Le Sénégal est certes favori sur le papier, mais c’est un match de football, où tout peut arriver. Notre souhait c’est de gagner ce match. Nous misons sur les deux matches pour se qualifier », a-t-il souhaité.

Auteur : fecofoot