placeholder

Formation : les arbitres congolais élèvent leur degré de connaissances

Le Cours MA organisé par la Fédération Congolaise de Football appuyé par  la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) en vue d’améliorer  les capacités opérationnelles des arbitres d’élites  s’est achevé le 30 septembre à Brazzaville sur une note satisfaisante.   Durant cinq jours les vingt- six arbitres dont 15 internationaux et 11 fédéraux ont pu découvrir…

Le Cours MA organisé par la Fédération Congolaise de Football appuyé par  la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) en vue d’améliorer  les capacités opérationnelles des arbitres d’élites  s’est achevé le 30 septembre à Brazzaville sur une note satisfaisante.  

Durant cinq jours les vingt- six arbitres dont 15 internationaux et 11 fédéraux ont pu découvrir les nouvelles méthodes d’arbitrage édictées par la Fédération internationale de football association et la Confédération africaine de football. Ils ont pu découvrir les nouveaux concepts de l’arbitrage.

Le séminaire a en effet donné aux arbitres congolais tant sur le plan technique que sur le plan physique des outils nécessaires   pour améliorer leurs prestations sur le terrain.

Pendant les multiples séances,  les instructeurs  ont fait un  rappel des principes directeurs. Ils ont passé en revue les éléments et les aspects des lois de jeu, notamment de l’interprétation de ses lois de jeu mais également  les amendements qui sont survenus sur ces lois. Ils  ont aussi bien expliqué les problèmes clairs comme  la faute de main, les incidents dans la surface de réparation, les fautes tactiques et d’autres  comme le hors- jeu.

 « C’est une bonne chose. Vous avez donc les outils nécessaires pour que vous puissiez améliorer vos performances sur le terrain.  Comme  on le dit dans nos traditions, c’est au pied du mur que l’on reconnait le maçon. Vous   êtes donc désormais  capables de monter les murs . Nous souhaitons que ce genre de cours se pérennise pour que vive l’arbitrage congolais », a déclaré René Daniel LOUZAYA, président de la Commission d’arbitrage  de  la Fecofoot. 

L’expert MBACKE MADEMBA a quant à lui, salué la vision  des dirigeants de la Fecofoot  qui se sont inscrits dans le chemin tracé par la CAF en rajeunissant le corps arbitral. Il a  apprécié la volonté de la commission ainsi que  l’engagement dont ont fait montre les apprenants dans le seul but  de  faire avancer l’arbitrage congolais.

« On a noté la volonté de la commission à faire avancer l’arbitrage au Congo. Nous avons aussi noté chez les enfants la soif de connaitre. On a vu l’engagement et la motivation que les arbitres ont montré pendant cinq jours  d’apprendre les choses et de vouloir aussi progresser dans le travail de l’arbitrage », a indiqué MBACKE MADEMBA.

Les différents thèmes développés ainsi que les différentes projections  ont aiguisé  leur volonté  d’appliquer sur le terrain les enseignements reçus. « Tous les cinq jours que nous avons passé ensemble nous ont été d’une grande utilité, d’une très grande valeur dans la progression de notre arbitrage et dans notre développement sur les aptitudes à avoir et à utiliser sur le terrain  », a souligné  l’arbitre Préfina MALANDA.

Auteur : fecofoot