placeholder

Centre technique d’IGNIE : Le défi de l’arrosage enfin gagné

Les travaux du centre technique d’IGNIE avancent normalement. La délégation de la Fédération congolaise de football conduite par son président Jean Guy Blaise MAYOLAS s’est rendue compte de cette évidence le 3 mars après sa visite des lieux. Le Président de la fecofoot accompagné de certains membres du Comité exécutif a assisté au lancement de…

Les travaux du centre technique d’IGNIE avancent normalement. La délégation de la Fédération congolaise de football conduite par son président Jean Guy Blaise MAYOLAS s’est rendue compte de cette évidence le 3 mars après sa visite des lieux.

Le Président de la fecofoot accompagné de certains membres du Comité exécutif a assisté au lancement de l’éclairage et du système d’arrosage sur les terrains d’entraînement et de compétition couverts des pelouses synthétiques du Centre Technique d’IGNIE. L’éclairage sur le terrain d’entraînement est de 500 lux et celui du terrain de compétition est de 12500lux. Au terme de la visite, le président de la FECOFOOT s’est dit satisfait de l’avancement des travaux.

« Nous sommes venus voir le premier travail qui a été fait. Nous avons fait quelques observations sur la qualité de l’éclairage et quelques autres aspects. Pour le moment nous sommes satisfaits du travail », a commenté Jean Guy Blaise MAYOLAS.

Franclin NGWESE NGABE, chef de projet a assuré que les travaux sont en cours, et Le chantier a-t-il précisé pourrait être livré d’ici à deux mois.

« La Fédération a mis les moyens pour avoir ce travail de qualité. Elle a obtenu ce qu’elle voulait. Nous avons encore deux mois pour livrer définitivement le chantier. Pour le moment les pelouses ne sont pas encore prêtes. L’éclairage et l’arrosage sont prêts » a souligné le chef du projet, Franclin NGWESE qui a précisé que l’éclairage, L’arrosage, tout comme les pelouses ont une garantie de dix ans. Il a suggéré que la FECOFFOT ait son propre transformateur et son groupe électrogène pour assurer l’alimentation du centre technique. La vision du président de la FECOFOOT est de faire de ce centre comme Clairefontaine en y ajoutant les équipes jeunes et des dames.

« Nous suivons ce dossier qui est pour nous une priorité parce qu’après les déboires de nos équipes nationales, nous avons pris l’option de la formation. Nous voulons nous baser sur la formation des jeunes et des dames sans oublier l’équipe seniors », a expliqué le président de la FECOFOOT.  

L’aboutissement de ce projet soulage tant soit peu le directeur technique dans sa mission d’assurer la détection des talents. « Ce projet a commencé tout et maintenant nous sommes à son aboutissement. Avec ce que nous faisons comme détection, je crois que le football congolais aurles conditions pour assurer un bel avenir à notre jeunesse. Nous allons

Désormais mieux préparer les enfants qui vont intégrer ce centre technique », a commenté Gaston TSANGANA.

« Ce que nous voyons ici c’est déjà bien parce qu’on a besoin des infrastructures pour développer le football des jeunes. Ce qui a été fait va aider le football congolais », a ajouté Paul PUT, le sélectionneur national.

Après les pelouses, la FECOFOOT lancera un appel d’offres pour doter ses deux terrains de tribunes. Elle a aussi à cœur la volonté de construire des bâtiments pour les jeunes et des dames y compris l’hôtel des Diables Rouges. 

« C’est important parce qu’aujourd’hui, nous avons les normes FIFA-CAF. Nous voulons en profiter pour avoir notre propre terrain de compétition pour que si les stades MASSAMBA-DEBAT et KINTELE ne sont pas homologués, on pouvait homologuer ce terrain pour abriter des matches », a indiqué Jean Guy Blaise MAYOLAS.

Auteur : fecofoot